Notre histoire

Je suis Christophe Bernard et le mari de Maryse Doyen, la génie de la savonnerie. C’est donc elle la créatrice de nos produits et je suis le chef d’orchestre (en fait, je fais tout ce qui n’est pas la production : la compta, l’administratif, les relations commerciales, …). Et voici le cheminement qui nous a fait devenir votre fournisseur de produits naturels.

De formation bio-chimistes, nous avons travaillé dans l’industrie pharmaceutique pendant quelques années. Maryse a travaillé en recherche et développement de vaccins pendant 3 années. Et j’ai travaillé dans la production de vaccins injectables pendant 12 ans. Mais l’environnement de travail ne nous convenait pas. Les valeurs présentées n’étaient pas celles que nous attendions, celles pour lesquelles nous avions fait nos études. Maryse fut la première à quitter son travail suite à un important burn-out. Pour ma part, ce fut 5 ans après que je pus la suivre complètement dans l’aventure.

L’aventure savonnerie commença simplement après ce burn-out et une période de repos bien mérité. Un jour, Maryse tenait un livre intitulé “Comment faire un savon?”. En le lisant, elle était hyper enthousiaste et me dit “je vais nous faire du savon”. C’était quelques chose dont nous avions les connaissances et je trouvais ça une bonne occupation/loisir qui lui viderait la tête et lui ferait oublier son ancien boulot. Sauf que Maryse commençait à modifier les recettes, en réfléchissant “amélioration”. Que plutôt que des parfums, elle regarderait les huiles essentielles car elle avait entendu que cela apportait du confort et aidait contre les petits maux de la vie. Que les huiles végétales devaient avoir un impact sur le savon et donc une bonne sélection était importante. La recherche et développement, c’est une façon d’être ;-).

En l’entendant, je réalisais qu’elle avait des idées, un produit, un but. Et si c’était ça son avenir? A cette époque, on ne parlait pas encore d’huiles essentielles sauf dans des cercles fermés et encore moins de savonnerie à froid. C’était donc une idée originale, qui avait du sens. Qui la reconnectait au monde et à nos valeurs “marre de la chimie, marre de copier la nature”. C’est donc naturellement que je lui dit :

– “tu m’as dit que tu voulais retravailler?”

– “oui, dit-elle en refermant rapidement le bouquin, je vais contacter le forem, remettre mes CV en route, je me sens prête”

– “oh pas besoin, tu as le temps” lui dis je avec déjà mon idée en tête.

– “Christophe, c’est bon, j’ai assez pris de repos, je dois reprendre le travail, nous avons besoin d’argent”

– “Je suis d’accord mais tu n’as pas besoin de chercher du boulot, tu l’as dans tes mains.”

Un petit moment de réflexion, d’observation de ses mains, du bouquin.

– “t’es con, je vais pas faire du savon!” fut le début de notre aventure.

De là, essai avec la famille, les amis et une première gamme de 5 produits sortis que nous mettons dans des paniers cadeaux, “les paniers de Maryse” sont nés. Les premiers marchés hebdo sur la place des villages alentours. Un véritable échec, les gens ne nous regardent pas, nous ne sommes pas à notre place. Et puis les marchés artisanaux, nous affûtons nos armes, notre dialogue, et surtout notre offre. Nous recentrons notre business sur le savon et les produits de bien-être, finis les paniers cadeaux. Nous sommes forts de 21 savons, 3 huiles de massage, 5 laits de bain pétillants. Nous passons beaucoup de temps (en moyenne 10 minutes par client avant une vente) pour expliquer ce que nous faisons, notre différence et surtout que contiennent les produits de tous les jours. Au fil du temps, les premiers magasins accrochent à notre idée et le système de la ruche qui dit oui nous permet d’être en circuit court, proche du client. Nous sommes enfin à flot financièrement en 2016. 5 années pour y arriver mais nous en sommes fiers.

En 2017, nous nous rendons compte qu’il faut aller plus loin, voir plus grand. Nous changeons le nom “les paniers de maryse” devient “la bulle de maryse”. Ce qui correspond mieux à ce que nous faisons. Changement de boîte pour les savons aussi et lancement de nos savons gels qui attendent depuis 3 ans d’être lancés. Nous affichons plus nos valeurs BIO/naturel et le combat commence pour entrer en pharmacie, para-pharmacie et magasins spécialisés où vous pouvez nous retrouver.

Maryse Doyen
Christophe Bernard